Chefs de Cours d’Appels et Délégués Régionaux de l’Administration Pénitentiaire: le Rendez-Vous de 2022 consommé

Chefs de Cours d’Appels et Délégués Régionaux de l’Administration Pénitentiaire: le Rendez-Vous de 2022 consommé

Cette année 2022, c’est du 13 au 14 octobre 2022 que la crème du personnel du service public de la justice s’est retrouvée pour la tenue de son rendez-vous annuel : la réunion des Chefs des Cours d’Appel et des Délégué Régionaux de l’Administration Pénitentiaire.

La minute de silence observée par les participants en l’honneur des disparus du service public de la justice et plus particulièrement des personnels pénitentiaires récemment assassinés, a donné le la du démarrage de ces travaux. Après un bref rappel des sujets abordés lors de la précédente édition, le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Laurent ESSO, a attiré l’attention de ces acteurs de la justice sur le fait que l’indépendance du pouvoir judiciaire ne se marchande pas ! Elle ne relève d’aucun chantage, ni d’aucune imposture. Et par ce que le Magistrat relève de la loi et de sa conscience, le travail qui lui incombe doit être mené sans crainte, ni rancune, ni faveur, dans le respect du serment prêté et toujours dans le strict respect de la loi.

Ainsi, 03 thèmes aussi pratiques que techniques ont meublé cette rencontre annuelle : « la problématique des ordonnances sur requête », développée par Emmanuel ARROYE BETOU, Président de la Cour d’Appel du Littoral, « les missions de coordination des activités pénitentiaires dévolues aux Délégués Régionaux de l’Administration Pénitentiaire : expérience, défis et perspectives », traitées par l’Administrateur Général des Prisons Désiré MANANG, Délégué Régional de l’Extrême-Nord et « l’entretien, la maintenance et la propreté des Palais de Justice », présenté par Marie Claire Dieudonnée NSENG-ELANG, Directeur des Affaires Générales du Ministère de la Justice. De ce qui ressort particulièrement de l’entretien et la maintenance des Palais de Justice, ce thème tire son fondement d’une négligence particulière observée sur ces édifices dans certaines juridictions. Une négligence qui, d’après le Garde des Sceaux, ne saurait se justifier ni par la diminution du budget de fonctionnement ni par les problèmes rencontrés dans l’environnement de travail. Les responsables des Cours d’Appel et des Délégations Régionales de l’Administration Pénitentiaire ont été appelés à être plus attentifs, au risque de se voir imputer les responsabilités de l’état inapproprié des locaux dont ils ont la charge. Par ailleurs, des missions de contrôle inopinées de la Chancellerie seront d’ailleurs effectives à cet effet.

A l’issue du déroulé des exposés et des échanges, les travaux se sont achevés avec l’adoption à l’unanimité des conclusions et recommandations.

Précédent Korean Ambassy and Minjustice: Partnership in the Offing

Laisse ton commentaire

deux × deux =

Médias sociaux

Yaoundé , Quartier Administratif

Heures d'ouverture :

Lun – Ven: 8h:00min – 16:00min

Notre Newsletter

Inscrivez vous à notre lettre d’information.

[mc4wp_form id="228"]

Téléchargez notre application