Coopération judiciaire : Le Cameroun en accord avec le Brésil

Coopération judiciaire : Le Cameroun en accord avec le Brésil

Le ministre d’État, ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Laurent ESSO a effectué en date du 30 août 2019 au 5 septembre 2019, sur très hautes instructions du président de la République Paul BIYA, une visite de travail à Brasilia au Brésil. Lors de cette visite de travail, le Garde des Sceaux a procédé à la signature de deux Accords de coopération judiciaire.

L’extradition et le transfèrement des personnes condamnées à une peine privative de liberté sont désormais possibles entre Brasilia et Yaoundé. C’est la substance de ces deux Accords de coopération judiciaire signés le 3 septembre 2019 au Ministère des Affaires étrangères du Brésil par le Garde des Sceaux. Et pour la partie brésilienne, ces deux Accords ont été signés par le ministre d’État en charge des Relations extérieures, Ernesto ARAUJO et par le ministre d’État en charge de la Justice et de la Sécurité publique, Sergio MORO. Leur négociation a été finalisée le 30 août 2019 par des experts camerounais et leurs homologues brésiliens. Ces experts ont poursuivi la négociation du projet d’Accord de coopération en matière civile dont les experts camerounais sont chargés de faire parvenir, dans les prochains jours, une version actualisée à leurs collègues brésiliens via l’Ambassade du Cameroun à Brasilia.

L’occasion de la signature de ces Accords de coopération judiciaire a permis au ministre brésilien des Relations extérieures, d’exalter la qualité de la coopération entre le Cameroun et le Brésil. Ernesto ARAUJO a par ailleurs relevé, en formulant le vœu que projet d’Accord de coopération en matière civile soit rapidement finalisé, que la signature des deux Accords de coopération judiciaire vient renforcer la coopération entre les deux pays. En approuvant les déclarations faites par le ministre brésilien des Relations extérieures, le Garde des Sceaux a assuré que le Cameroun ne ménagera aucun effort pour améliorer la qualité de la coopération avec le Brésil.

Outre les deux protocoles d’Accord signés, la visite de travail du ministre d’État, ministre de la Justice, Garde des Sceaux a également été l’occasion de réchauffer les relations entre le Brésil et le Cameroun, pour ce qui est du service public de la justice. Laurent ESSO a ainsi été reçu en audience le 02 septembre 2019, d’abord par son homologue brésilien, Sergio MORO, ensuite par Dias TOFOLI, le président du Tribunal suprême fédéral du Brésil, une institution équivalente à la Cour suprême du Cameroun. Occasion tour à tour pour ces personnalités non seulement d’échanger sur le fonctionnement de la Justice dans les 02 pays, mais, bien plus, de passer en revue, leur l’organisation judiciaire et surtout de partager leurs expériences communes. Le président Dias TOFOLI a par exemple indiqué que pour ce qui est de la surpopulation carcérale, son pays a, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement, mis en place un projet visant à la réduire. 

Des résultats positifs palpables sont d’ailleurs déjà observables sur le terrain. Le président du Tribunal suprême fédéral du Brésil n’a pas manqué de proposer au Cameroun de travailler avec le Brésil et le PNUD pour expérimenter ce projet dans ses prisons. Un projet et une suggestion d’un grand intérêt pour le Cameroun au moment où la question de la surpopulation carcérale est au centre des toutes les préoccupations des pouvoirs publics. Toutes les dispositions ont donc été prises par le Ministre d’Etat Laurent ESSO pour que le Cameroun puisse bénéficier de cette expertise.

Laisse ton commentaire

14 + douze =

Médias sociaux

Yaoundé , Quartier Administratif

Heures d'ouverture :

Lun – Ven: 8h:00min – 16:00min

Notre Newsletter

Inscrivez vous à notre lettre d’information.

[mc4wp_form id="228"]

Téléchargez notre application