Magistrature: la grande faucheuse frappe encore

Magistrature: la grande faucheuse frappe encore

Réveil très douloureux ce vendredi, 7 octobre 2022 dans le service public de la justice. Après avoir honoré le vice-président de la Cour d’appel du Nord, Fidèle Marie MANDENG, hier jeudi 7 octobre 2022 à l’esplanade de la Cour suprême par le biais des hommages judiciaires, c’est un autre haut magistrat qui a rangé sa robe tard dans la nuit de jeudi à vendredi.

Au Tribunal administratif de Yaoundé, l’atmosphère est très lourde depuis les premières lueurs de ce vendredi. Et la forte pluie qui s’est abattue dans la capitale politique du Cameroun est venue en rajouter à cette morosité. Seuls les vas et viens incessants des personnels judiciaires, des justiciables et même des curieux, tous atterrés par l’incroyable nouvelle, apportent un peu d’agitation dans cette enseigne où le bureau du maître des lieux est résolument fermé et désormais scellé. Des scellées apposées par le procureur général près la Cour d’appel du Centre, Jean Fils Kléber NTAMACK, comme pour confirmer la nouvelle aux plus sceptique.

Alexandre ANABA MBO est mort.

Malade depuis quelques temps, le Président du Tribunal administratif du Centre à Yaoundé a perdu le combat face à un double accident vasculaire cérébral, foudroyant et fatal. Pourtant, aux dernières nouvelles, tout semblait rentrer progressivement dans l’ordre. Et l’espoir de le voir reprendre ses activités et sa place parmi ses collaborateurs était caressé par les uns et les autres. Malheureusement, Alexandre ANABA MBO s’en est allé, mettant ainsi un terme à une longue carrière de magistrat.

Né le 08 avril 1962 à Melen, département de la Lékié, région du Centre, Alexandre ANABA MBO intègre le corps de la Magistrature par décret n°88/1096 du 18 août 1988, pour compter 1er juillet 1988. Par décret n°88/1097 du 18 août 1988, il est nommé Substitut du procureur de la République par intérim près les Tribunaux de première et de grande instance de Sangmélima. Avec cette nomination, commence pour le magistrat hors hiérarchie 1er groupe, une longue carrière qui le conduira tour à tour au Tribunal de première instance de Douala en 1994 comme Juge, à la Cour d’appel du Centre en 2000 comme Conseiller, au Tribunal de première instance de Yaoundé-Centre administratif en 2004 comme président. En 2006, par décret n°2006/463 du 20 décembre, Alexandre ANABA MBO quitte les juridictions pour la Chancellerie. Il est Sous-directeur des autres affaires non répressives et du Sceau à la direction des Affaires non répressives et du Sceau du ministère de la Justice. Il y séjournera pendant 06 ans. Le 18 avril 2012, par décret n°2012/194, il nommé président du Tribunal administratif de Yaoundé. Poste occupé jusqu’à son décès ce vendredi, 7 octobre 2022. Marié et père de 04 enfants, le départ d’Alexandre ANABA MBO vers l’au-delà vient rallonger la liste déjà bien longue des personnels judiciaires et pénitentiaires que l’on ne reverra plus jamais !

Précédent Journée Internationale de la Traduction: pour une administration de la Justice sans barrières

Laisse ton commentaire

15 + 9 =

Médias sociaux

Yaoundé , Quartier Administratif

Heures d'ouverture :

Lun – Ven: 8h:00min – 16:00min

Notre Newsletter

Inscrivez vous à notre lettre d’information.

[mc4wp_form id="228"]

Téléchargez notre application